mercredi 13 août 2008

La maladie de la girafe (pas très rigolo)




C'est un de ces cours magistraux improvisés devant un box, aux urgences.

Il est tard, les yeux piquent, on ne sent plus vraiment son estomac et on se dit que l'on a dû déjà sauter deux ou trois repas. Et puis un peu ras le bol de toujours rater "le" cas de la garde parce qu'il a fallu faire un énième ECG, pour le petit monsieur qui s'est cassé le bras et qui va être opéré bien plus tard. Il n'a aucun risque ou antécédent cardio, il va être opéré sous anesthésie loco-régionale, mais comme il a plus de 45 ans, l'Anesthésiste (avec grand A) Veut (avec grand V) un ECG...

Et c'est là qu'on croise un chirurgien tout heureux de rencontrer un externe à qui montrer sa nouvelle carte pokémon (enfin, c'est pas une vraie carte, mais je retrouve aujourd'hui dans les yeux de mes enfants la même illumination lorsqu'ils trouvent une carte super rare, brillante avec vachement de points de vie, d'un pokémon méga-fortiche).

"Dis-moi, petit, tu as déjà vu une girafe ? C'est un animal que l'on oublie jamais une fois rencontré. Et bien cette dame, dans ce box (même pas de mon côté du service, d'ailleurs), elle a la maladie de la girafe, regarde bien, sens bien, et tu t'en souviendras toujours !" Effectivement, l'odeur âcre et tenace est tellement forte qu'elle en devient presque visible.

Cette maladie de la girafe, c'était chez cette dame une cellulite infectieuse du périnée, une gangrène de Fournier. J'ai tenu professionnellement le plateau stérile du maître pendant qu'il explorait son futur champ opératoire, en se demandant par où il allait passer pour débuter l'amputation périnéale de la dame. Mais je n'ai pas été un bon élève, j'ai eu du mal à tout regarder jusqu'au bout.

La dame est restée silencieuse. Moi aussi. Encore aujourd'hui, je ne sais pas ce que j'aurais pu dire.

2 commentaires:

Virginie a dit…

"Sophie" la girafe...cellulite infectieuse..gangrène..odeur putride...et Sophie :)

Guillaume a dit…

Tu as raison, je change l'image, qui était un peu légère par rapport au texte...