jeudi 20 mai 2010

Bis repetita placent

Et bien voilà, il faut bien que les choses repartent d'elles-même.
Je me rends compte en relisant toutes ces notes qu'il est des instants privilégiés comme des moments douloureux qui méritent d'être gravés quelque part. Qu'il en est de l'écriture comme d'une relation humaine, de la pratique médicale comme des fluctuations de la pensée.
Inspiration.
Expiration.
C'est la vie.

4 commentaires:

Borée a dit…

Han ! Il s'est réveillé !
Merci de reprendre le travail.

Guillaume a dit…

Ben j'avais pas la pêche, et donc j'avais pu envie.
Maintenant j'ai la frite, et j'ai plein d'histoires en réserve... Je vais voir le temps que ça dure...

Sandra a dit…

Je suis contente que vous soyez de retour ! :)

Guillaume a dit…

Merci ! ça fait du bien, tous ces encouragements !